Vittel, Vosges, information, portail, Culture, Cité, conseil municipal, Tourisme, thermalisme, commerces, artisanat, restaurants, Hôtel, hotelleire, Banques, artisnats

histoire2 - VITTEL-INFO.COM

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

histoire2

Culturel

Vittel et son histoire


Pour mieux apprécier la précieuse mutation qu’a connue Vittel depuis la création, en 1854, de la « Société Générale des Eaux Minérales », quelques bribes d’histoire sont à se remémorer.
L’origine de Vittel remonte à l’époque celtique, de nombreux silex taillés, des tumuli et des mardelles furent retrouvés.
Puis la domination romaine apporta la prospérité où des voies de communication nombreuses furent établies.

On peut suivre par la suite les invasions des Huns, des Vandales, des Normands puis des Hongrois.

Au VIIème siècle, Vittel faisait partie du patrimoine de Saint Romaric qui en fit don au monastère de Remiremont fondé par lui. Le Duc de Lorraine, en qualité de voué de l’abbaye, jouissait d’une partie des territoires concédés, ce qui, plus tard, amena le partage de Vittel en deux seigneuries ou bans : le Grand Ban, sur la rive gauche du Vair, resta au Chapitre et le Petit Ban, sur la rive droite, alla aux Ducs de Lorraine.

Ce fut alors, pendant cinq siècles, une rivalité constante entre le Grand Ban et le Petit Ban.
La Révolution mit fin à cette division en faisant de Vittel un chef-lieu de canton.

Mais on ne peut dissocier l’image de Vittel de celle du thermalisme.

L’histoire de la station thermale commence en 1854 avec l’achat de la Fontaine de Gérémoy par Louis Bouloumié, avocat à Rodez. Il recouvre la santé grâce aux bienfaits de cette source.

En 1855, l’Etablissement Thermal est autorisé par le gouvernement.
A cette époque, la Grande Source soigne la goutte, la gravelle, le diabète, la vessie et les voies urinaires.
Vittel est née en tant que ville thermale.
Ambroise et Pierre Bouloumié, fils de Louis, ont voulu concevoir la station de Vittel autour du concept balnéo-thermal, détente, cure et distraction. Ils ont associé à leur oeuvre un de leurs amis, Charles Garnier, architecte ayant réalisé l’Opéra de Paris. Ce dernier a fait les plans du Casino, des Thermes et a rénové le Grand Hôtel construit en 1862. En 1884, il pose les
bases et trace la première ébauche du parc par la construction de la Grande
Galerie, les Thermes, la Galerie Mauresque, les villas.
D’autres grands architectes apporteront à Vittel leur prestigieux talent tels que:
- François-Joseph Nachon, élève de Garnier, qui transforma le Casino et qui bâtit le Pavillon de Cérès ; Georges Walwein à qui l’on doit le Grand Hôtel;
- Auguste Bluysen, architecte décorateur parisien, appartenant à l’Ecole de Nancy pour son Pavillon de la Grande Source ainsi que pour son nouveau Casino;
- Fernand César, architecte de l’Ecole de Nancy à qui l’on doit, 40 ans après Charles Garnier, l’Ermitage, la piscine du Palmarium, le champ de courses, l’Hôtel des Thermes et la décoration intérieure du Grand Hôtel.
Aujourd’hui Vittel, guidée par la recherche du bien être et de la qualité sur la voie du progrès et du développement, continue à préserver, construire, embellir, ce patrimoine incomparable.

Vu sur le site de la mairie


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu Vittel, Vosges, information, portail, Culture, Cité, conseil municipal, Tourisme, thermalisme, commerces, artisanat, restaurants, Hôtel, hotelleire, Banques, artisnats